Qui je suis

C’est en Belgique, mon pays natal, que j’ai commencé il y a plus de 10 ans à m’intéresser sérieusement au chant. Je rêvais alors de devenir chanteur lyrique, et c’est dans cet esprit que j’ai suivi mon professeur de l’époque, Véronique Gillet, jusqu’à l’ Ecole de musique de Wattrelos dans le Nord de la France.

Curieux et avide de nouvelles aventures, je rejoins deux ans plus tard le cours de Carlos Belbey à Bruxelles pour y approfondir le répertoire de ténor et continuer à développer ma voix. Sur ses conseils, je rencontre la soprano Marta Laurito, formée à la méthode Tomatis. Elle éduque mon oreille de chanteur et m’apprend à débusquer la moindre tension vocale, qualité indispensable pour le professeur de chant que je suis à présent. Cette femme généreuse m’invite à rejoindre la classe de Blandine de Saint-Sauveur au Conservatoire de Pantin, ce que je fais pour mon plus grand bonheur. J’y découvre un grand professionnalisme et une exigence artistique dignes des plus grandes écoles. Je fais mes premiers pas sur scène en participant à quelques concerts à Paris. Très intuitive, Blandine m’encourage à pratiquer une technique corporelle pour libérer mon corps des tensions qui l’alourdissent.

Au même moment, je rencontre Carole Braéckman et je m’inscris à ses cours de FuWei. J’entre alors dans un monde insoupçonné qui transforme profondément mon rapport au corps, à l’esprit et au monde. Par des exercices posturaux et des méditations originales, je commence un long travail de «nettoyage» du corps libérant ses énergies bloquées. Sous son impulsion, je m’intéresse au système Buqi, technique de soin énergétique mise au point par le Dr. Shen Hongxun. Suivent de nombreux stages durant lesquels j’approfondis ces outils. Je me penche alors sur une autre méthode de soin, le reiki, dont j’ai actuellement le second niveau et commence la pratique de la méditation assise.

Ces découvertes m’apportent un grand apaisement et je décide alors de m’engager dans la relation d’aide à la personne. C’est tout naturellement que la VOIX me semble le meilleur outil de transformation.

J’entends parler de Melanie Jackson, professeur de chant et de Qi Gong. Je travaille avec elle les rapports étroits entre le chant et l’énergétique chinoise et complète la technique vocale que j’emploie à présent. En même temps, je rencontre Marianne Roques, thérapeute hors du commun qui «chante sur les gens». Je reçois et vis ses enseignements, approfondis mes savoir-faire et développe mon ressenti. Elle m’invite à continuer mon chemin, mais cette fois en tant qu’enseignant. Me sentant moi-même prêt à transmettre, j’enseigne à présent le chant et le mieux-être.

Pour compléter ma palette d’outils, je me suis formé à la Gestalt-thérapie à l’Institut de Gestalt du Nord (Champ-G). J’y ai obtenu un certificat de formation à la relation d’aide par la Gestalt (second cycle) en mars 2013.